Mise en avant

Présentation générale des archives du Centre Wladimir Golenischeff

Témoins de l’histoire du centre comme de l’égyptologie de la fin du 19e et du 20e siècles, les archives du Centre Wladimir Golenischeff sont composées de plusieurs fonds d’égyptologues et antiquisants, couvrant la période de 1855 à 2012.

À ce jour, les principaux fonds sont les suivants :

  • Fonds Wladimir Golenischeff (1856-1947)
  • Fonds Pierre Lacau (1873-1963), contenant également des papiers d’Auguste Mariette (1821-1881) et des notes de Georges Daressy (1864-1938)
  • Archives Tanis : fonds Pierre Montet (1885-1966) et Jean Yoyotte
  • Fonds Jean Yoyotte (1927-2009)
  • Fonds Michèle Thirion (1923-2015)
  • Fonds Alphonse Dain (1896-1964)
  • Autres fonds divers
Continuer la lecture de « Présentation générale des archives du Centre Wladimir Golenischeff »

Le « flambeau sacré » ou le plaidoyer d’une Égyptienne pour l’éducation des femmes

Parmi les pièces d’archive conservées par le Centre Wladimir Golenischeff se trouve un document atypique et particulièrement intéressant pour l’histoire de l’égyptologie. Il s’agit d’un « diplôme » manuscrit, rédigé en l’honneur du professeur Golenischeff par l’une de ses étudiantes, Afifa Scandar Ibrahim. Il est daté du 17 février 1928, époque durant laquelle Wl. Golenischeff enseigne à l’université égyptienne (maintenant université du Caire)1.

Continuer la lecture de « Le « flambeau sacré » ou le plaidoyer d’une Égyptienne pour l’éducation des femmes »
  1. Voir H. Virenque, « Du Delta de la Neva au Delta du Nil : l’égyptologue Wladimir Golenischeff », Archives du Centre Wladimir Golenischeff (EPHE), carnet de recherche en ligne sur https://archivescwg.hypotheses.org/90, publié le 27/04/2020 [consulté le 15/02/2021]. []

Bicentenaire d’Auguste Mariette

En ce jour, nous célébrons le bicentenaire de la naissance d’Auguste Mariette (1821-1881), égyptologue et fondateur du Service des Antiquités de l’Égypte.

À cette occasion, Carole Jarsaillon, doctorante du Labex Hastec (EPHE-PSL), évoque, sur le site de l’EPHE, son parcours qui l’a amenée à s’intéresser à l’histoire de l’égyptologie et du Service des Antiquités, d’Auguste Mariette à Pierre Lacau.

Les archives du Centre Wl. Golenischeff comportent des fonds ayant appartenu à ces deux savants, qui font l’objet de ses recherches actuelles.

Le fonds Alphonse Dain

Une partie au moins des archives de l’helléniste Marie Alphonse Dain, décédé en 1964, se trouve parmi les fonds du Centre Wladimir Golenischeff. Les boîtes contenant les papiers d’Alphonse Dain se trouvaient parmi les archives de Jean Yoyotte, décédé en 2009, d’après Christiane Zivie-Coche, directrice du centre au moment de leur réception. Comment elles y étaient arrivées demeure toutefois un mystère…

Le fonds est constitué de documents dont les plus anciens remontent à 1913 et les plus récents à 1952. Il s’agit principalement de notes de cours consacrées à l’histoire de la Grèce antique, à l’épigraphie grecque, à la papyrologie, à l’hellénisme et la culture antique au Moyen-Âge ou encore à la philologie grecque et aux dialectes grecs. S’y trouvent également des notes prises sur divers textes d’auteurs classiques, des exercices de thème et de version ainsi que quelques éléments de correspondance.

Continuer la lecture de « Le fonds Alphonse Dain »

Alphonse Dain

Alphonse Dain est un helléniste français, spécialisé dans la philologie et la paléographie. Né le 3 avril 1896 à Chavignon (Aisne), il fait ses études secondaires au petit séminaire de Chauny puis au grand séminaire de Soissons. Mobilisé lors de la Première Guerre mondiale, il suit les cours d’élève-officier et est affecté comme sous-lieutenant à un régiment d’infanterie avant de rejoindre l’aviation. Il est cité à l’ordre de l’Armée pour sa bravoure (J.O. du 5 décembre 1918) et reçoit la croix de guerre avec palme.

En 1919, après la guerre, il reprend ses études en licence ès Lettres à l’Institut catholique de Paris et à la Sorbonne. C’est également à partir des années 1920 qu’il commence à suivre des cours à l’École Pratique des Hautes Études (EPHE) et à l’École du Louvre (1922-1924). En 1926, il passe l’agrégation et, en 1946, soutient sa thèse de doctorat sur l’histoire du texte d’Eline le Tacticien.

Continuer la lecture de « Alphonse Dain »

Du Delta de la Neva au Delta du Nil : l’égyptologue Wladimir Golenischeff

L’égyptologue russe Wladimir Golenischeff (1856-1947)1, bien que n’ayant aucun lien à proprement parler avec l’Ephe, a permis le développement de l’enseignement de la discipline égyptologique en son sein : le centre Wladimir Golenischeff est riche d’environ 2000 volumes provenant de sa bibliothèque personnelle et conserve également ses archives dont plusieurs documents inédits qui nous permettent d’illustrer sa carrière2.

Continuer la lecture de « Du Delta de la Neva au Delta du Nil : l’égyptologue Wladimir Golenischeff »
  1. Cet article est la version mise à jour d’une conférence donnée à Moscou le 1er février 2016, à l’occasion du colloque At the dawn of Russian Egyptology. The 160th birth anniversary of Vladimir Golenisсhev, organisé au Musée Pouchkine des Beaux-Arts de Moscou. Je suis reconnaissante à Olga Vassilieva pour son aide lors de mes recherches et je remercie Christiane Zivie-Coche et Laurent Coulon, ancien et actuel directeurs du Centre de m’avoir donné la possibilité d’étudier les archives qui y sont conservées. Pour plus de détails sur cette institution, voir Chr. Zivie-Coche, « Le centre Wladimir Golenischeff », Bulletin de la Société des amis des sciences religieuses, hors-série, 2012, p. 16-26. []
  2. D’autres documents sont également conservés au Griffith Institute d’Oxford et au Musée Pouchkine de Moscou. []

Archives Jean Yoyotte


Dans le domaine de l’égyptologie, les travaux de Jean Yoyotte représentent une source incomparable d’informations et de réflexions. Tout en s’intéressant aux divers champs de l’égyptologie, cet historien érudit avait une prédilection particulière pour deux grands thèmes : la géographie politique et religieuse du Delta du Nil ; l’histoire égyptienne du premier millénaire av. J.-C.

 D’une grande curiosité, Jean Yoyotte s’intéressait également à l’histoire d’autres civilisations anciennes et à leurs contacts avec l’Égypte. Il suivait attentivement les recherches effectuées dans d’autres disciplines, à savoir celles des biblistes, des hellénistes et des spécialistes de l’Afrique et du Proche-Orient.

Continuer la lecture de « Archives Jean Yoyotte »

Le fonds Wladimir Golenischeff

Wladimir Golenischeff posant devant le temple d’Hibis (archives EPHE CWG).

Wladimir Golenischeff est un égyptologue russe qui vécut de 1856 à 1947. Issu d’une famille aristocratique russe, il quitta la Russie après la révolution de 1917 et partagea sa vie entre l’Égypte et la France. À sa mort, sa veuve fit don de sa bibliothèque au « Centre de Documentation égyptologique » de la Section des Sciences Religieuses qui venait d’être fondé en 1944 par Jean Sainte Fare Garnot, alors directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études.

Continuer la lecture de « Le fonds Wladimir Golenischeff »

Archives du Centre Wladimir Golenischeff (EPHE)

Ce carnet de recherche a pour vocation de présenter les fonds d’archives du Centre Wladimir Golenischeff, désormais composante de l’UMR 8546 AOrOc (CNRS, EPHE, ENS, PSL). Il regroupe aussi bien l’actualité de la recherche concernant ces fonds (colloques, expositions, publications…) que des articles consacrés à des sujets d’étude précis, écrits par les responsables des archives comme par les chercheurs les consultant.