Le fonds Alphonse Dain

Une partie au moins des archives de l’helléniste Marie Alphonse Dain, décédé en 1964, se trouve parmi les fonds du Centre Wladimir Golenischeff. Les boîtes contenant les papiers d’Alphonse Dain se trouvaient parmi les archives de Jean Yoyotte, décédé en 2009, d’après Christiane Zivie-Coche, directrice du centre au moment de leur réception. Comment elles y étaient arrivées demeure toutefois un mystère…

Le fonds est constitué de documents dont les plus anciens remontent à 1913 et les plus récents à 1952. Il s’agit principalement de notes de cours consacrées à l’histoire de la Grèce antique, à l’épigraphie grecque, à la papyrologie, à l’hellénisme et la culture antique au Moyen-Âge ou encore à la philologie grecque et aux dialectes grecs. S’y trouvent également des notes prises sur divers textes d’auteurs classiques, des exercices de thème et de version ainsi que quelques éléments de correspondance.

Continuer la lecture de « Le fonds Alphonse Dain »

Alphonse Dain

Alphonse Dain est un helléniste français, spécialisé dans la philologie et la paléographie. Né le 3 avril 1896 à Chavignon (Aisne), il fait ses études secondaires au petit séminaire de Chauny puis au grand séminaire de Soissons. Mobilisé lors de la Première Guerre mondiale, il suit les cours d’élève-officier et est affecté comme sous-lieutenant à un régiment d’infanterie avant de rejoindre l’aviation. Il est cité à l’ordre de l’Armée pour sa bravoure (J.O. du 5 décembre 1918) et reçoit la croix de guerre avec palme.

En 1919, après la guerre, il reprend ses études en licence ès Lettres à l’Institut catholique de Paris et à la Sorbonne. C’est également à partir des années 1920 qu’il commence à suivre des cours à l’École Pratique des Hautes Études (EPHE) et à l’École du Louvre (1922-1924). En 1926, il passe l’agrégation et, en 1946, soutient sa thèse de doctorat sur l’histoire du texte d’Eline le Tacticien.

Continuer la lecture de « Alphonse Dain »